top of page

Adapter, ou pas ?

J'ai parfois comme l'impression que l'industrie du cinéma ou de la télé cherche à nous "épargner" de la lecture. Bonne ou mauvaise idée ?


Depuis quelques années déjà, une des questions qui m'est le plus souvent posée lorsque je parle d'un livre c'est : "il y a eu un film?"

Je dois avouer que cette interrogation a tendance à m'agacer. Non, tous les romans ne sont pas adaptés, et non, une transposition à l'écran n'est pas une marque de qualité !


Le vrai défi, pour un réalisateur, c'est de coller à notre vision du livre.

Il y a quelques bons exemples, quelques belles adaptations, ne soyons tout de même pas complètement de mauvaise foi. Mais s'attaquer à un roman est un pari risqué pour n'importe qui. Parce que ce qui me touche, ce qui me marque, ne sera pas ce qui touche ou ce qui marque tout le monde et ma lecture est différente de celle de mon voisin !

Ainsi, le vrai défi pour un réalisateur, c'est de trouver l'angle le plus universel pour s'attaquer à un roman, surtout s'il s'agit d'un ouvrage ayant rencontré un grand succès en librairie (ça existe! ).



Ils auraient du s'abstenir (selon moi)

Comme je le disais, adapter c'est prendre le risque de se planter. Du moins, du point de vue du spectateur qui a été lecteur et qui en plus, s'est fait une idée bien précise de ce qu'il attendait : de la couleur de cheveux de l'héroïne à l'enchaînement des scènes.

D'après moi, certaines oeuvres auraient du rester des livres et ne pas être mises à l'écran, en cela qu'elles sont dénaturées par les visions particulières des réalisateurs, scénaristes, producteurs et autres...

Indubitablement, le premier titre qui me vient en tête, c'est "Cinquante Nuances". Déjà que les ouvrages n'étaient pas à ranger dans la catégorie "grandes littérature" mais la version cinéma est, de mon avis, pire encore ! Du choix des acteurs (ok, de l'actrice) aux coupes dans l'histoire, c'est ce qu'on peut appeler une (très) libre adaptation !

Ensuite, je regarde dans ma bibliothèque et je vois quels titres ont fait l'objet d'adaptation que je n'ai pas aimées :

  • "Il faut qu'on parle de Kevin"(L. Shriver)

  • "Deux soeurs pour un roi" (P. Gregory)

  • "Da Vinci Code" (D. Brown)

  • "Mange, Prie, Aime" (E. Gilbert)

  • "Shinning" (S. King)

  • "American Psycho" (B.E. Ellis)

  • "L'empire des Loups" (J.C. Grangé)

  • "Les âmes vagabondes" (S. Meyer)

  • "La chambre des morts" (F. Thilliez)



C'est du grand art ! (toujours selon moi)

A contrario, il y a aussi des films, comment dire, j'ai l'impression que le réalisateur est entré dans ma tête pour le faire. Certains long métrages sont directement tirés de ce que j'avais construit en lisant le roman et c'est magique !


Le premier, le plus grand, le meilleur, c'est "Un long Dimanche de Fiançailles", écrit par Sébastien Japrisot et adapté à l'écran par Jean-Pierre Jeunet. Ce récit épistolaire absolument grandiose a donné lieu à un des plus beaux films qu'il m'ait été de voir. L'intrigue, l'image, les acteurs, tout y est !


Ensuite, je regarde dans ma bibliothèque et je vois quels titres ont fait l'objet d'adaptation que j'ai aimées (voire même adorées) :


  • "Au revoir là-haut" (P. Lemaître)

  • "L'été meurtrier" (S. Japrisot)

  • "Mystic River" (D. Lehane)

  • "Le Diable s'habille en Prada" (L. Weisberger)

  • "La maladie de Sachs" (M. Winckler)

  • "La couleur des sentiments" (K. Stockett)

  • "High Fidelity" (N. Hornby)

  • "Zulu" (C. Ferey)

  • "Les Rivières pourpres" (J.C. Grangé) --> seule la seconde partie du roman a été traitée par Kassovitz mais c'est très bien fait !


Et le reste ?

Il y a bien sûr plein d'autres adaptations qui ont été réalisées/ effectuées et je n'ai pas tout vu, pas tout lu.

Je n'oublie pas cependant les grandes Saga telles que

  • Harry Potter (tout n'est pas top, loin s'en faut)

  • Twilight (pareil que HP)

  • Hunger Games (ne se prononce pas)

  • Divergentes (pareil que HG)

  • Le Seigneur des Anneaux/ Le Hobbit (je n'ai pas lu les livres mais c'est du très beau cinéma !)

Les producteurs ont su flairer ce qui fonctionne chez les plus jeunes et on su tout mettre en oeuvre pour attirer le plus grand nombre de personnes sur ces titres. Je trouve ça cependant dommage que les enfants refusent désormais de lire ces romans sous prétexte qu'ils ont vu les films...


Pour finir...

Il y a quelques temps, j'ai remarqué une nouvelle tendance : la série. Je dois dire que ce format m'intrigue, m'intéresse même...

J'ai particulièrement apprécié les deux premières saisons de "L'amie Prodigieuse" d'après Elena Ferrante. Traiter un roman sur un format long permet de ne pas léser l'oeuvre originale, de traiter tous les détails et, si les producteurs ont de la chance, de bénéficier de l'aide de l'auteur pour ne pas trahir les romans.

Et en France, j'ai été bluffée par l'adaptation des "Vernon Subutex" de Virginie Despentes et de "Cadres Noirs" (de Pierre Lemaître, qui a donné la série "Dérapages").


Je trouve cependant dommage que les financiers ne sachent pas s'arrêter. On a pu voir des saisons 2 notamment sur "Big Little Lies" (d'après "Petits secrets Grands Mensonges de Liane Moriarty) et "13 reasons why" (d'après Jay Asher).




3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page