top of page

Dynamique du Chaos

Ghislain Gilberti

Au salon Saint Maur en Poche, en attendant une dédicace de Grangé, je rencontre et j’échange avec Ghislain Gilberti. Cet homme a l’air brisé mais également volontaire. Il est touchant. Il m’explique son parcours et je me décide à le lire, émue par ses propos.


Dynamique du Chaos est son histoire, très impudique me dit-il. Et aussi violent, trash, pour reprendre ses mots. Je fais un parallèle avec Despentes, parallèle qu’il confirme et dont il se sent touché.

Je finis à l’instant ce Chaos, qui porte très bien son nom (ce mot est répété à outrance). Est-ce ou n’est-ce pas une histoire vraie ? Je ne sais pas vraiment, certaines choses m’ont l’air trop invraisemblables. Mais ce qui est sûr, c’est que sur ces 3-4 jours (ou plutôt nuits) qui sont racontés ici, sur fond de drogues, de sexe et de violence, c’est surtout la vulgarité qui m’a marquée.

On suit Gys, homme de 30 ans, drogué jusqu’à la moelle, qui tente tant bien que mal de faire le deuil de son histoire d’amour avec Severine. De soirée en soirée, d’un vice à l’autre...C’est long long long, pour ne se réveiller que 70 pages avant la fin du livre (qui en compte 420).

Les conditions d’écriture (premier roman) et le thème abordé font que je ne condamnerai pas Gilberti à l’oubli et que je lui redonnerai une autre chance sur un autre livre...


J’aurais adoré aimer la dynamique du Chaos comme j’ai adoré discuter avec cet auteur vraiment charmant...

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page