top of page

Et mon coeur transparent

Véronique Ovaldé

C'est dommage.

C'est dommage parce que le pitch est alléchant, qu'on se dit que ça va être bon comme un bon thriller, et qu'il y a une touche de Coben là-dedans.


Le personnage principal est très attachant : un peu torturé, profondément malheureux et plein de tocs, tics, tacs... Pauvre de lui, il s'est fait manipuler par la femme de sa vie, son trésor, qui vient de passer de vie à trépas avec tout un tas de mystère derrière elle.

J'ai été déçue à partir de la deuxième moitié... en fait, dès qu'il s'agit plus d'elle que de lui. Parce que j'ai trouvé que la poésie de l'écriture lui allait mieux à lui et ne collait pas bien avec le côté un peu mystérieux de la défunte. J'ai été aussi un peu déçue par le dénouement, que je n'ai pas trouvé très clair.

Ceci étant, pour donner du positif quand même, ça se lit bien et facilement. Ce n'est pas si léger qu'il n'y paraît en ce sens que ça soulève la question de l'engagement militantisme et son acceptation (ou non) dans le couple.


Je ne vous dirai pas de le lire ou non, mais je serais curieuse d'avoir l'avis de ceux qui l'ont déjà lu !

1 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page