top of page

L'arrache-coeur

Boris Vian

Boris Vian est un vieil ami à moi, de ceux dont je peux me passer de nouvelles pendant plusieurs années mais qui restent toujours présents dans un coin de ma tête et de mon coeur. Boris Vian fait partie de mes indispensables, de mes surprises, de mes délices, de mes fondations littéraires si je puis dire...


Et voilà que je me rappelle que je ne connais pas tout de lui. Joie des nouvelles découvertes. Le grand poète me surprend toujours. Il m'a raconté l'Arrache-Cœur ces derniers jours, il m'a expliqué comment une mère peut devenir folle d'amour pour ses enfants, allant jusqu'aux pires extrémités imaginables pour les "protéger"... Boris m'a guidée dans un village où le mot même de honte est blasphématoire, où les pires horreurs peuvent se produire, puisque de toute façon, La Gloïre est là pour culpabiliser à la place des villageois. Boris m'a aussi présenté Jacquemort, psychiatre-psychanalyste qui arrive dans cette campagne un peu par hasard et est incapable d'en partir, gourmand qu'il est de se nourrir des autres pour remplir le vide qu'il pense être le sien.

L'Arrache-Cœur regroupe tout ce que j'aime chez Vian : sa poésie, bien sûr, sa cruauté, son amour mais aussi son regard aiguisé sur le monde et sur la folie des hommes

1 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント


bottom of page