top of page

La promesse de l'aube

Romain Gary

« Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais. (…) Après cela, chaque fois qu’une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son cœur, ce ne sont plus que des condoléances. »

Ce roman, tout le monde pense le connaître. Ce roman, beaucoup l’ont déjà lu. Mais est-il vraiment si connu que ça ? Que lit-on ? que pense-t ’on ? que ressent-on quand on lit ce monument de la littérature française ?


Le petit Roman né en Lituanie en 1914. Il est élevé par sa mère, qui nourrit pour lui de grandes espérances, les plus grandes ambitions qui soient. Elle donne tout pour que son fils soit le mieux élevé possible. A la fois pour parfaire l’éducation de l’enfant et lui permettre d’atteindre les sommets, Nina décide de rejoindre la France et tous deux s’installent à Nice. Roman devient Romain, est poussé toujours plus loin, toujours plus haut : dans les études et dans les arts, dans les relations et les projets.

L’enfant prodige deviendra aviateur et s’engagera dans l’armée de l’air où il défendra les intérêts de la France pendant la seconde guerre mondiale. Il découvrira la vie sans sa mère, les aventures, l’amour et l’écriture. Cette écriture grâce à laquelle tout le monde le connaît aujourd’hui, plus que pour sa carrière diplomatique.


« Elle avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis. »

La promesse de l’Aube est une ode à l’amour maternel. Un hommage à Nina qui n’a renoncé à rien, qui s’est sacrifiée de toutes les manières possibles pour que son fils, son trésor, son œuvre, soit le plus abouti, le plus merveilleux possible. Elle le rêvait Général, il est devenu ambassadeur et romancier, lauréat de deux prix Goncourt (ce qui est, en soi, impossible… mais impossible n’est pas Gary !). Il a su se créer un personnage à la hauteur des espérances de sa maman et, même s’il lui est arrivé de la haïr pour ses espoirs, il n’a jamais douté que cet amour le guidait, le motivait, le poussait.


Un grand roman, un grand moment, un grand amour… un classique à lire, si ce n’est déjà fait !

« Vivre est une prière que seul l'amour peut exaucer. »
34 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page