top of page

Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres

Maxime Gillio

Derrière cette première de couverture au titre plutôt rigolo de trouve le témoignage poignant d’un papa face à l’autisme de sa fille. L’incompréhension, les combats, les disputes et par-dessus tout cet amour qui le dévore et qui les accompagne tous les deux sur le chemin de la vie et de l’autonomie...


Gabrielle n'est pas une adolescente comme les autres, elle n'en est que plus attachante. Son autisme n'en fait pas une enfant moins aimable, au sens stricte du terme. Elle est riche de sa différence et de sa façon d'appréhender le monde, de gérer ses rencontres et ses interactions. Sa spécificité et les différents professionnels qui l'entourent l'accompagnent elle mais aussi son entourage.

C’est une magnifique découverte, énormément d’émotions et d’empathie pour cette famille. Sur un ton le plus souvent léger, on découvre les difficultés à aimer un enfant autiste parce que c'est un enfant qui nous aime sans savoir nous le montrer, c'est un enfant sensible, intelligent, et drôle...

2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Σχόλια


bottom of page