top of page

Seize lacs et une seule mer

Sébastien Berlendis

J'ai commencé l'année sur un OVNI de la littérature. Impossible de me souvenir pourquoi je voulais ce roman, et ce qui m'a donné envie de le lire. Mais maintenant, c'est fait…


« Jusqu’à la fin du jour, mes yeux d’abord, mes pas ensuite, ne la quitteront plus »

Un français, en vacances pour quelques semaines à Berlin, achète chez un antiquaire une enveloppe. Dans celle-ci, six pellicules de films en 8 mm. Chaque bobine a capturé une jeune femme, de dos, face à des étendues d'eau. Cinq lacs berlinois et la mer Baltique. Notre narrateur décide de refaire le parcours de cette silhouette et d'essayer de capter ce qu'elle a capté, de voir ce qu'elle a vu, d'aimer ce qu'elle a aimé, de vivre ce qu'elle a vécu.

Entre deux escapades germaniques, il se souvient de périples, en France, avec une compagne qu'il n'a plus, qu'il a profondément aimée et qui l'a accompagné dans ses pérégrinations, toujours autour des lacs, chers à son cœur.

En tout, seize lacs, une mer, deux femmes, un nombre incalculable de photos et de kilomètres parcourus à pieds, en voiture ou à la nage.


Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce très court roman est surprenant. Assez difficile à lire, je dois l'admettre, parce que lu sans doute au mauvais moment : c'est très poétique, très métaphorique aussi, et donc inadapté à des vacances en famille avec plein d'enfants autour de soi. Les descriptions témoignent de l'amour de l'auteur pour Berlin, pour ses lacs, son histoire et ses habitants. Il transpire d'affection et de mystère, nous perd un peu entre passé et présent, entre fantasme et réalité, mais finit toujours par nous retrouver lors rendez-vous dans l'eau, avec celle qu'il poursuit et avec le lecteur. J'ai particulièrement apprécié la carte en début de livre. Cela peut paraître anecdotique et surprenant mais ce récit se lit parfois aussi un peu comme un guide touristique et ce plan permet de se repérer dans la ville.


Mon avis sur cette lecture n'est pas tranchée. Je ne sais pas. Je suis à la fois sceptique sur le manque d'intrigue et ravie d'en savoir plus sur la capitale Allemande, que j'ai encore plus envie de visiter. Je vais digérer et penser à emmener ce livre avec moi lorsque les frontières seront de nouveau ouvertes !



13 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page