top of page

Underground Railroad

Colson Whitehead

Voici un roman qui était sur ma PAL depuis bien longtemps et que je me suis enfin décidée à lire. Je n'arrive toujours pas à m'expliquer ce qui, à un moment donné, nous pousse à aller vers tel ou tel bouquin alors qu'il dort dans notre bibliothèque depuis des mois, voire des années.

Esclave dans une plantation de coton en Georgie depuis toujours, Cora, environ 16 ans, décide un jour de fuir avec un homme, persuadé qu'elle lui portera chance. Ils partent sans se retourner, vers les états du nord, abolitionnistes. Ils utiliseront à cet effet l"Underground Railroad", creusé et construit par les noirs, pour aider les noirs à fuir la violence des blancs.

D'étape en étape, on découvre les us toujours plus terribles de la Caroline du Sud, la Caroline du Nord, le Tennessee, la Virginie, en matière de "traite négrière".

L'auteur aurait pu, je pense, aller plus loin dans la dénonciation des horreurs perpétrées à la veille de la guerre de Sécession, mais le ton qu'il donne, la direction qu'il prend, les actes qu'il dénonce... tout cela, il le fait avec brio. On ne retrouve pas ici l'intensité de Toni Morrison et de son "Beloved" mais la prise de conscience sur l'hypocrisie des américains n'en est pas moins forte.

Je me permets d'intégrer ici une citation qui m'a particulièrement marquée et qui illustre parfaitement mon ressenti :

« L'Amérique est également une illusion, la plus grandiose de toutes. La race blanche croit, croit de tout son cœur, qu'elle a le droit de confisquer la terre. De tuer les indiens. De faire la guerre. D'asservir ses frères. S'il y avait une justice dans ce monde, cette nation ne devrait pas exister, car elle est fondée sur le meurtre, le vol et la cruauté ».

Posts similaires

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page