top of page

4 3 2 1

Paul Auster

Ce roman d’1,2kg est extra...

Dès les premiers grammes, les premières pages de lecture et je me suis régalée. Bien qu’il faille s’accrocher pour comprendre et suivre au début, cette alternance d’histoires de la même personne, Ferguson, de quatre manières différentes, selon quatre destins différents.

C’est le premier Paul Auster que je lis, et je pense que ce ne sera pas le dernier. L’écriture est fluide et efficace, et même avec des phrases à rallonge, on ne perd pas le fil...

Ce n’est pas tellement résumable, tout ce que je peux vous dire c’est que c’est top...

Ferguson a quatre destins possibles que Paul Auster détaille avec brio. Tous se déroulent entre Manhattan et le New-Jersey, commencent début des années 50 et se poursuivent au fil de la croissance de notre héros en fonction des aléas plus ou moins importants, plus ou moins dramatiques, de sa vie. Paul Auster profite également de ces destins pour faire un portrait des évènements qui ont jalonné l'Histoire des Etats-Unis à la fin des années 60, exactement comme en France, avec les révoltes étudiantes et les manifestations contre la guerre du Viet-Nâm.

Quatre fois le même personnage, quatre parcours, mais toujours la même beauté, la même gentillesse, les mêmes qualités humaines. Quatre destins intimement liés aux choix laissés et faits par le narrateur.

Je ne pouvais résister à la tentation de faire l’apologie de ce grand et gros roman, à lire comme on savoure un merveilleux thé ou une délicieuse tablette de chocolat, au coin du feu...

12 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page