top of page

Zulu

Caryl Férey

Un livre de plus de 400 pages… et le nombre de pages n’était pas le plus difficile dans cette lecture, mais bien de suivre l’intrigue, dont les personnages pullulent et les ramifications n’en finissent plus de se multiplier…


Une enquête est menée dans les bas-fonds du Cap, en Afrique du Sud. Des femmes, des enfants sont torturés et tués. Deux flics mènent l’enquête, dont l’un des deux est de l’ethnie Zulu et l’autre est blanc (et alcoolique). C’est une enquête qui connaît beaucoup de retournements et nous fait craindre (pour) ce pays tout en nous transportant dans les rituels des différentes catégories de population du pays de l’Apartheid, officiellement résolue.


J’ai vraiment eu du mal à suivre et la violence - à laquelle je suis pourtant habituée dans mes lectures - n’a rien arrangé… J’ai d’abord été mitigée quant à l’appréciation de ce roman qui avait pourtant tout pour me plaire : l’Afrique du Sud, des flics abîmés, des meurtres et de l’Histoire… et après la digestion et la réflexion, je me suis rendue compte à quel point ce polar a tout d’un grand polar. Je conseille par ailleurs le film tiré de ce roman, une superbe adaptation avec le bel Orlando Bloom et l’excellent Forest Whitaker, magistral dans son jeu.

Posts similaires

Voir tout

留言


bottom of page