top of page

Khalil

Yasmina Khadra

Je continue ma découverte de cet auteur si doué et si surprenant... après Ce que le jour doit à la nuit et L’attentat, j’avais prévu de m’attaquer aux Hirondelles de Kaboul mais c’est Khalil qui m’a détournée de mon objectif.

L’histoire est celle d’un jeune homme belge d’origine marocaine qui était censé se faire sauter dans le RER à la sortie du Stade de France le 13 novembre 2015. Au moment de passer à l’acte, rien : sa ceinture d’explosif est un factice.

D’errance en interrogations, Khalil revient sur ce qui l’a mené à l’extrémisme religieux, à sa défiance envers les occidentaux et sa haine de la haine dont il pense être l’objet.

Khadra offre une vision de l’intérieur de cette jeunesse qui ne sait pas quoi faire de sa peau et qui trouve refuge dans une forme de religion qui n’a de l’islam qu’un nom commun. Au milieu de croyants pacifistes, Khalil s’enfonce puis se sort de ses représentations erronées de la foi.

J’ai aimé, vous l’aurez compris, et je le recommande chaudement !

3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Σχόλια


bottom of page