top of page

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Jonas Jonasson

J’avais lu en début d’année L’analphabète qui savait compter du même auteur et j’avais été charmée par l’humour, les rebondissements de l’histoire et le ton de l’auteur... c’est donc tout naturellement que j’ai voulu entreprendre cette lecture...

Allan fête ses 100 ans, et à cette occasion, il décide de prendre la poudre d’escampette par la fenêtre et de partir de la maison de retraite... il lui arrive tout un tas d’aventures qui vont le faire rencontrer des personnages plus loufoques les uns que les autres, dont un chef de gang, un éternel étudiant vendeur de hot-dog et la propriétaire d’un éléphant en fuite, pour ne citer qu’eux... en parallèle, on revient sur la longue vie du centenaire qui a vécu mille et une aventures, a rencontré mille et un chefs de gouvernements et a survécu à mille et un dangers.

Et voilà.

Je pense sincèrement que j’aurais adoré si je l’avais lu avant L’analphabète, mais là, j’ai juste trouvé ça long, parce qu’au final, la construction est la même, le rythme est le même, les délires sont les mêmes... je ne dis pas que c’est mauvais, loin s’en faut, mais je n’ai pas retrouvé l’originalité et la fraîcheur. C’est à lire je pense, mais si tous les romans de Jonasson sont construits de la même façon, nul besoin d’en lire plusieurs.

2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page